Accéder au contenu principal

La serviette de premiers secours !

Encore une fois, je me rends compte que je n'ai pas mon brevet de secourisme et pourtant, je pense que tout un chacun devrai faire cette formation (lors de son cursus scolaire par exemple).


Pour ceux qui comme moi ne savent pas comment il faudrait réagir en cas de malaise ou d'accident, premièrement, appelez une ambulance ! Si il n'y en a pas, ces couvertures peuvent vous aider...

Je dis bien "Ces" couvertures car il y a 2 projets similaires :

La première couverture d'aide par Jussi Koskimäki ancien étudiant Finlandais a été récompensée par le Prix Braun en 2012. Ce projet propose grâce à des illustrations les choses à faire lors d'un arrêt cardiaque ou d'un malaise.




La seconde a été réalisée par une équipe asiatique composée de Chai Chunlei, Qiu Yiwu, Cheng Zirui, Jin Qi, Li Zhexin, Li Ziyao, Ma Xuna, Shao Shuai & Yu Yijun de l'université de Zhjiang. Elle reprend en partie l'idée d'une couverture expliquant les gestes à faire en cas d'attaque cardiaque avec l'astuce d'une partie repliable. Elle a remporté le non moins prestigieux Red Dot Awards en 2014 !


Deux projets très semblables, qui mettent encore une fois en valeur l'importance du didacticiel


La santé peut aussi s'expliquer simplement !


Plus d'information :

http://www.red-dot.sg/en/online-exhibition/concept/?code=1318&y=2014&c=13&a=0

http://www.braun.com/global/world-of-braun/braun-prize-2012-winners/first-aid-cover-koskimaeki.html

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …

Le soin et l'élégance

Quand je parle de design à une personne qui me demande ce que je fais, j'ai à cœur de parler en premier lieu de l'alliance entre l'ergonomie, la technique et l'esthétique. Je place l'esthétique en dernier pour bien mettre en avant les deux autres mais ce n'est pas pour autant que l'esthétique n'est pas importante.

Voici un petit exemple illustré en 2 parties :

Premièrement, voici l'une des meilleures prothèse de jambe du monde (ci-contre). Crée par l'entreprise Ossur, elle permet de remplacer complètement la jambe (jusqu'au dessus du genou). Cette personne retrouve progressivement le quotidien qu'elle avait avant son amputation (on ne peut pas courir avec mais on peut se lever sans effort).







Sur le site, on peut voir ces trois personnes portant des prothèses de cette entreprise.

Parallèlement, je vais vous parler de Viktoria Modesta Moskalova une jeune Russe qui a eu un accident à la naissance et qui après avoir passé son enfance dans différe…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…